avec ARkovital, vous plantez des arbres et des fruits en belgique. ça aussi c’est naturel.

Arkopharma a décidé de s’impliquer avec PlantC pour soutenir des projets de plantations locaux, en faveur du climat et de la biodiversité. Découvrez ci-dessous les raisons de cet engagement ; ainsi que les projets soutenus en 2022.

Vivez ces projets en temps réel, nous ferons sur cette page un compte-rendu sur l’évolution des plantations !

ArkopHarma a soutenu 2 projets de plantations en flandres et en wallonie

Un verger pour la biodiversité et le climat à stave

Qui dit poules, dit parcours volailles à Stave !

Benjamin exploite sa ferme mixte en agriculture biologique, à Stave. Il y cultive des céréales (orge, épeautre, avoine et féverole) et en moyenne 25.000 courges (potirons, potimarrons et coloquintes). Il élève du bétail viandeux (blondes d’Aquitaine et Blanc Bleu mixte) et 2 poulaillers BIO.

Un troisième poulailler sera construit en mai-juin 2022. Et c’est là que 50 arbres fruitiers ont été plantés le 11 novembre 2022 grâce au soutien de Arkopharma !

Cette plantation aura la fonction d’un parcours volaille afin d’abriter les poules. Moins peureuses, elles se déplaceront plus loin : un peu de sport ! Et puis surtout, leurs fientes ne se concentreront plus au même endroit. Un avantage donc pour la qualité du sol et de l’eau.

Le pré-verger sera emprunté par les vaches et les poules. Cette plantation permet d’améliorer le bien-être animal (ombre et abri pour les animaux), de limiter la pollution des sols et de l’eau tout en améliorant la biodiversité. Enfin, dans quelques années, les fruits seront valorisés localement.

Projet mené en partenariat avec la Coopérative Coq Des Prés.

Vue de la surface impactée par la plantation.

300 mètres de haies à Hoegaarden

Un projet qui a du sens !

Arkopharma soutient dans ce contexte la plantation de près de 300 mètres de haies simple rang, en Flandres et plus spécifiquement chez Robert Evrard à Hoegaarden. La plantation a eu lieu le 16 décembre 2022. Le sol a été préalablement préparé par Robert afin de faciliter la plantation à la houe-hache.

Les espèces plantées :

  • Aubépine (Crataegus monogyna)
  • Bourdaines (Frangula alnus)
  • Erables champêtres (Acer Campestre)
  • Charmes communs (Carpinus betulus)
  • Noisetiers (Corylus avellana)
  • Fusains (Euonymus europaeus)
  • Viornes obiers (Viburnum opulus)

Pourquoi l’implantation de cette haie ? Cette haie contribuera à offrir gîte et couvert à la faune des plaines agricoles ! Le projet est donc premièrement axé biodiversité.

Un projet qui a du sens ! Robert cultive betterave, colza, céréales, chicorée, orge brassicole, maïs, … Mais il adopte maintenant depuis 15 ans des pratiques d’agriculture de conservation (non labour, notamment). Il est donc logique de continuer dans cette lancée afin de se tourner vers une agriculture alternative, en faveur de l’environnement, de la qualité du sol et de l’eau.

Au pied de cette haie, du broyat ligneux (BRF) sera utilisé comme paillage afin d’aider les plants de haie à croitre tout en limitant la concurrence d’espèces herbacées dans les 3 premières années de la haie. En outre, cela permet de garder une certaine fraicheur au niveau du sol. Ce qui est primordial dans le contexte actuel de réchauffement climatique où les printemps et les étés connaissent des températures extrêmes.

La haie contribue à séquestrer du carbone dans le sol de 40,91 tonnes de CO2 sur 20 ans.

Surface impactée par la plantation de la haie. En bord de parcelle, en pente au Nord, la haie permettra de limiter l’érosion du sol.