PlantC a participé au reboisement de 2000 arbres à Saint-Vith

Reboisement à Saint-Vith

Projet soutenu par

Fabribois s'implique dans le reboisement de notre forêt Belge

Le projet en détails

Il s’agit d’un reboisement sanitaire suite à un déboisement ponctuel du à des attaques de scolytes . Ce programme visait à soutenir la plantation de 2.000 arbres sur 0,98 hectare.

Deux espèces sont présentes : 240 chênes pédonculés (Quercus robur), et 1760 mélèzes hybrides (Larix x eurolepis).

  • Période de plantation : Printemps 2021
  • Le taux de reprise a été vérifié à l’automne 2022. une vérification sera effectuée concernant les mélèzes à l’automne 2023.
  • 223,5 tonnes de CO2 séquestrés sur 30 ans.

Le forestier est impliqué dans la gestion durable de ses parcelles. Il a choisi d’intégrer dans ce reboisement 250 pins de Corse (Pinus nigra subsp. Laricio Maire). à quelques centaines de mètre, il a participer ayu programme “Forêt résiliente”

Le forestier est impliqué dans la gestion durable de ses parcelles. Il a choisi d’intégrer dans ce reboisement 250 pins de Corse (Pinus nigra subsp. Laricio Maire). à quelques centaines de mètre, il a participer au programme “Forêt résiliente” pour réfléchir différemment la gestion, régénérer la forêt et l’orienter vers une forêt plus résiliente aux changements climatiques.

Projet mené en partenariat avec la Société Royale Forestière de Belgique.

Visite de la parcelle en 2022

Le forestier nous accueille sur la parcelle en cette journée du 21 octobre 2022. Celui-ci nous remet dans le contexte où sa parcelle a été endommagée par le scolyte. Suite à la coupe sanitaire, il y a donc eu projet de reboisement.

Parcelle reboisée (chênes pédonculés et mélèzes hybrides). Reboisement à Saint-Vith. Visite avec le forestier
Visite de la parcelle avec Peter le forestier

Grâce à sa vitesse de croissance et sa fane de bonne décomposition, le mélèze joue un rôle non négligeable dans l’optique d’une diversification de la faune et de la flore. Car en effet, le mélèze permet le développement, sous son couvert léger, d’une strate herbacée et arbustive. Si bien que cela est tout bénéfice pour le sol, les champignons, les plantes et les animaux. Le mélèzejoue aussi un rôle protecteur pour une plantation ultérieure en sous-étage d’une essence à croissance plus lente.

Reboisement à Saint-Vith. Ici un mélèze
Ligne de mélèzes hybrides

Les rémanents de la coupe sont disposés en andains sur le pourtour de la parcelle. Le long de ces andains, les 240 chênes pédonculés sont plantés, pour bénéficier d’une protection naturelle.  Le chêne pédonculé est adapté aux sols acides et oligotrophes (pauvres), s’il est bien alimenté en eau, ce qui est le cas ici. De plus ceux-ci produiront des glands, favorables à la faune.

Alerte sécheresse et ravageur : une plantation sous haute surveillance !

plantations de chênes protégés par l'andain. Reboisement à Saint-Vith
Les chênes pédonculés se portent à merveille

La plantation a subi les affres de la sécheresse estivale 2022. Dans la foulée de la visite de la parcelle en octobre, nous observons que les chênes sont préservés (ils sont abrités par l’andain). En revanche, les mélèzes, notamment les plus exposés, au centre de la parcelle sont atteints par la chaleur et l’hylobe.

L’hylobe, coléoptère, curculionidé, est le plus important ravageur des reboisements résineux dans leurs premières années. Il peut anéantir une plantation en quelques jours par les morsures qu’il effectue sur l’écorce de la tige des jeunes plants.
(source : agriculture.gouv.fr )

Reboisement à Saint-Vith présence d'hylobe
Hylobius abietis, véritable prédateur de jeunes plants résineux

C’est la raison pour laquelle le forestier s’engage à regarnir au printemps 2023. Rendez-vous donc l’année prochaine pour de nouvelles information !