Une forêt diversifiée à Soumoy

Votre participation à partir de

14,52 

A Soumoy, soutien à un projet de reboisement où PlantC intervient dans le soutien de 2.000 arbres sur près de 1.26 hectares. Quatorze essences implantées !

Un réel projet de diversification de la forêt belge comme vous n’en avez jamais vu ! Pour couronner le tout, la gestion forestière est certifiée PEFC.

La participation par tranche de 14.52 € TTC est équivalente à 343 kg de CO2 ou 4 arbres plantés.

Je choisis de financer un autre projet

Disponibilité : En stock

Descriptif du projet

Montant
6000 € TTC
Participation
A partir de 14.52 €
Carbone
7/10
Biodiversité
9/10
Eau
6/10
Bien-être animal
5/10

Un projet de reboisement comme vous n’en avez jamais vu !

La résilience des forêts réside dans la forêt diversifiée, c’est à dire dans l’implantation de différentes espèces d’arbre.

De nombreuses espèces différentes ont été choisies pour ce projet. Cela fait de ce reboisement un laboratoire de la biodiversité avec de nombreuses essences biogènes (chêne pubescent, aulne glutineux, alisier torminal) ou des essences à couvert léger (mélèze, pin sylvestre). Les arbres sont ainsi des hôtes pour la faune, la flore, les champignons, les bactéries. Les arbres eux-mêmes permettent donc à une biodiversité de s’installer par leur présence mais aussi les organismes qu’ils vont héberger : oiseaux, abeilles, papillons, coccinelles, mammifères, etc.

Autant vous le dire : ça grouille de vie dans une forêt qui pousse et on se sent tout petit ! C’est un écosystème changeant qui donne de la nourriture et des zones refuges, qui évolueront avec le temps !

N’oublions pas non plus la biodiversité des sols. Les systèmes racinaires complémentaires joueront également un rôle dans la qualité du sol, le cycles des éléments nutritifs et bien sûr la séquestration du carbone.  De plus, travailler avec la diversité des espèces signifie impliquer une diversité de systèmes racinaires. Cela joue un rôle important dans la stabilité du sol, la percolation de l’eau dans le sol, etc. Le système racinaire est plus robuste et le boisement peut faire face à des évènements extrêmes (vent, sécherese, ….) causés par le changement global.
La croissance des arbres en hauteur permet aussi la séquestration du carbone. celle-ci perdure au delà du reboisement selon l’usage qui sera fait du bois.

Pour ce projet, la séquestration de carbone est de 171,48 tCO2 sur30 ans.

Le reboisement à Soumoy : on vous en dit un peu plus ?

Nous soutenons le reboisement de 2.000 arbres sur 1.26 hectares à Soumoy. 14 espèces ont été implantées en hiver 2020/2021. Le taux de reprise a été vérifié à l’automne 2021 (>80% de taux de reprise).

  • Mélèze sp. – Larix sp. : 751
  • Pin sylvestre – Pinus sylvestris : 337
  • Sapin de Bornmuller – Abies bornmuelleriana : 84
  • Robinier faux-acacia : Robinia pseudoacacia : 82
  • Cèdre de l’Atlas – Cedrus atlantica : 211
  • Cyprès de Lawson – Chamaecyparis lawsoniana : 48
  • Pin de Corse – Pinus nigra subsp. Laricio Maire : 53
  • Noyer – Juglans regia : 38
  • Epicea – Piceas abies : 177
  • Douglas – Pseudotsuga menziesii : 6
  • Chêne pubescent – Quercus pubescens : 96
  • Aulne glutineux – Alnus glutinosa : 42
  • Hêtre pourpre – Fagus sylvatica purpurea : 13
  • Alisier torminal – Sorbus torminalis : 62

Parmi cette sélection, nous retrouvons des essences choisies selon des caractéristiques écologiques à tolérer les températures fortes, à la sécheresse mais aussi au froid extrême.

Pour couronner le tout, la gestion forestière est certifiée PEFC.

La participation par tranche de 14.52 € TTC est équivalente à 343 kg de CO2 ou 4 arbres plantés.

Disponibilité : En stock

Je choisis de financer un autre projet