Un aménagement de haies chez Olivier Monnart, producteur local à Mont-Saint-Guibert

Votre participation à partir de

15,00 

Il s’agit d’une plantation de 350 mètres de haie monorang de 17 essences indigènes pour un total de 453 plants.

L’ensemble de ces infrastructures vertes créent gîte, couvert et couloir de circulation pour la faune de la plaine agricole. Mais aussi favoriseront la protection des futures productions des aléas climatiques (schémas agroforestiers en faveur de l’écoulement des eaux, la lutte antiérosive, avec une fonction d’ombrage et dans une certaine mesure de brise-vent).

Une participation par tranche de 15 € TTC est équivalente à approximativement la plantation de 1 mètre de haie en mono rang soit 123 kg de CO2 sur 20 ans.

Ce projet s’inscrit dans la mobilisation de PlantC et de la Province du Brabant Wallon autour du projet collectif “Co-construire le maillage écologique en Brabant wallon“.

Je choisis de financer un autre projet

Projet cloturé

Descriptif du projet

Montant
4973 € TTC
Participation
A partir de 15 €
Carbone
2/10
Biodiversité
8/10
Eau
8/10
Bien-être animal
5/10

Un projet de production locale de petits fruits mais pas que !

Un producteur ambitieux, d’une motivation sans faille et la tête remplie de projets durables sur Mont-Saint-Guibert ! Oui, PlantC se devait être qu’à l’écoute d’Olivier Monnart, agronome. Olivier projette la production de petits fruits de qualité sur sa parcelle. En parallèle, il est question d’aménager la zone afin de prévenir des évènements d’inondation. Enfin, il s’agissait de promouvoir la biodiversité.

Un projet de approximativement 350 mètres de haie indigène a donc été réfléchi ensemble en tenant compte d’espèces qui produiront pollens, fruits, et nectar pour la faune environnante.

 

Un projet à plusieurs impacts

Premièrement, il s’agit ici de soutenir Olivier, dans la concrétisation de son projet de production locale de petits fruits et cela, selon un schéma de durabilité. En soutenant ses installations de haies, PlantC permet à Olivier de consacrer davantage de trésorerie dans le développement de son projet global. L’objectif ultime est donc atteint : en un temps court, planter un maximum d’arbres en champs.

Mont-Saint-Guibert est l’une des localités les plus touchées par les inondations, une des conséquences notoires du réchauffement climatique dans notre pays. Le hasard a d’ailleurs fait que c’est précisément le lendemain des inondations de 15 juillet 2021 que nous avons été visiter la parcelle d’Olivier. L’équipe PlantC ne pouvait donc que constater les enjeux liés à son projet.

Olivier Monnart contribue ainsi au travers de ses plantations à une meilleure perméabilité des sols, et donc à anticiper les prochains évènements pluvieux. Son projet est proche d’habitations, les enjeux sont donc d’autant plus importants. Voilà pourquoi Olivier veut certes, produire des petits fruits locaux, de qualité, à destination des citoyens et du secteur de la restauration, mais selon un schéma réfléchi.

Une haie orientée 100% biodiversité

Olivier est un réel passionné et la lutte contre l’effondrement de la biodiversité est un sujet sérieux pour lui. La constitution de la haie a donc été mûrement réfléchie en ce sens. 17 espèces ont été sélectionnées pour constituer la haie répartie selon la disposition suivante (couleur rose sur le plan d’aménagement) :

  • Un linéaire au sud de 175 mètres.
  • Un linéaire de 94 mètres à l’Est.
  • 76 mètres de haies intérieures répartis en 7 sections.

Plan global d'aménagement

Les espèces choisies sont : Aubépine (Crataegus monogyna Jacq. et laevigata (Poiret) DC.), Cornouiller (Cornus sanguinea L. et C. mas L.), Sureau (Sambucus racemosa L., S. nigra L.), Troène commun (Ligustrum vulgare L.), Eglantier (Rosa canina L.) , Viorne (Viburnum lantana L., V. opulus L.), Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia L.), Groseillier (Ribes nigrum L., R. rubrum L.), Fusain d’Europe (Euonymus europaeus L.), Genêt à balais (Cytisus scoparius (L.) Link), Néflier (Mespilus germanica L.), Cognassier (Cydonia oblonga Mill.).

L’ensemble de ces infrastructures vertes :

  • créent gîte, couvert et couloir de circulation pour la faune de la plaine agricole.
  • favoriseront la protection des futures productions des aléas climatiques (schémas agroforestiers en faveur de l’écoulement des eaux, la lutte antiérosive, avec une fonction d’ombrage et dans une certaine mesure de brise-vent).

Ce n’est pas tout, ce projet s’inscrit dans la mobilisation de PlantC et du Brabant Wallon autour du projet collectif “Co-construire le maillage écologique en Brabant wallon“. Le Brabant wallon intervient à hauteur de 70% du projet !

On est donc bel et bien derrière Olivier pour le soutenir dans ses ambitions ! Nous sommes ravis de le soutenir dans son projet qui favorise la transition environnementale !

Vous aussi ???  Alors, ne tardez pas pour soutenir son projet ! La participation par tranche de 15 € TTC est équivalente à 123 kg de CO2 soit approx. 1 mètre de haie.

Projet cloturé

Je choisis de financer un autre projet